[Livre] Earthend, tome 1 : Visions de Feu (Gillian Anderson & Jeff Rovin, 2016)

Visions de feuÀ moins que vous ne soyez un fan incontesté de la série X-Files, Gillian Anderson ne vous dira peut-être rien. Il se trouve que la fameuse actrice ayant incarné le rôle principal de l’agent Dana Scully pendant plus de dix ans au sein de la série télé SF, nous a caché ses talents d’écrivaine.

Et Gillian Anderson commence fort, car Visions de Feu n’est que le premier tome d’une saga intitulée Earthend. Un titre évocateur qui pourrait se traduire par « Fin du monde » ou « Confins de la Terre », deux propositions suggérées par le récit à suspense qui vous tiendra en haleine jusqu’à la fin.

En effet, le premier tome nous entraîne aux côtés d’une célèbre psychologue de New York, Caitlin O’Hara, qu’un ami (interprète à l’ONU) recommande au représentant indien, pour traiter l’inquiétante santé mentale de sa fille. Mais si l’intrigue vacille entre science-fiction et mysticité fantastique, l’action se déroule quant à elle dans un monde bien réel et sous tension : au bord de la crise politique, le monde s’apprête à une troisième guerre mondiale.

Dramaturge, Gillian Anderson est une intellectuelle souvent nominée pour des récompenses, dont 5 pour les Golden Globes Awards. Elle affectionne la biologie ainsi que le paranormal, elle est souvent recherchée pour interpréter des rôles au sein de thrillers mais elle joue aussi bien dans des séries de science-fiction que dans des films historiques, politiques, policiers, des drames et des comédies.

Cette saga est co-écrite avec le talentueux Jeff Rovin, qui se met rarement en avant ou alors derrière des pseudonymes. Journaliste, éditeur et écrivain, c’est Jeff Rovin qui en 2013 a continué l’écriture de la saga du défunt Tom Clancy : Op-Center, romans du genre policier qui inspira un film éponyme (1995) et donna ensuite le jeu vidéo Splinter Cell. Également scénariste pour les bande-dessinées DC Comics et auteur de guides pour maîtriser les jeux vidéo, Jeff Rovin est sans doute ici le garant du bon déroulé de l’intrigue. Il permet à Gillian Anderson de maintenir une écriture fluide et agréable, dans laquelle s’entremêlent les intrigues parfois des plus complexes : à la fois politiques, sociologiques et psychologiques, les lecteurs auront bien des questions à se poser…

Trouvez-le dans notre catalogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s