[CD] Siembra (Willie Colon y Ruben Blades, 1978)

Siembra Willie Colon y Ruben BladesComment passer à côté de ce classique de la salsa new-yorkaise ? Siembra est un album indispensable pour tout amateur de musique latine au sens large.

Le tromboniste Willie Colon (à gauche sur la photo) a déjà de nombreux albums à son actif lors de sa rencontre avec Ruben Blades. En effet, cet enfant du Bronx d’origine portoricaine a longtemps collaboré avec Hector Lavoe (Et Cantante) (à droite sur la photo), jusqu’au milieu des années ’70. En résulte une douzaine d’albums sortis sous le label Fania Records qui fera rayonner la salsa à plus grand échelle. C’est d’ailleurs par Fania Records que Willie Colon va rencontrer Ruben Blades. Originaire de Panama, ce dernier est arrivé à New-York à la fin de ses études, après des troubles politiques dans son pays, qui vont fortement influencer son opinion sur la suprématie américaine et la place de la communauté latino.

Willie Colon Cosa NuestraEn 1976, Ruben Blades remplace donc Hector Lavoe dans l’orchestre de Willie Colon. Deux ans plus tard, c’est la sortie de Siembra, un disque majeur d’un point de vue musical et politique. En effet, même si les pochettes des albums de Willie Colon, telles que Cosa Nuestra ou Lo Mato véhiculaient déjà une image de voyous et un rejet de la suprématie blanche américaine, c’est sa collaboration avec Ruben Blades qui va leur permettre de prendre une vraie dimension politique et sociale.

Willie Colon Lo MatoDes morceaux tels que « Plastico » ou « Pedro Navaja » sont des critiques du système américain et mettent en musique les réalités de vie des latinos émigrés aux USA. En témoigne l’atmosphère de rue, les bruits de sirène de police et le très ironique « I Like To Live In America » de West Side Story scandé à plusieurs reprises.

Musicalement, cet album est une synthèse parfaite de la salsa new-yorkaise (Salsa Dura) : des cuivres omniprésents, la place centrale de la basse et du piano et les percussions jouées très en avant sur le tempo. Le tout est évidemment baigné de jazz et de rock, les genres musicaux imprégnant la grosse pomme à la fin des années ’70.

Trouvez-le dans notre catalogue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s