[Livre] Konbini (Sayaka Murata, 2018)

Au Japon, un konbini est une supérette ouverte 24h/24. Keiko y travaille et s’y plaît beaucoup, bien qu’elle y occupe un poste à temps partiel, ce qui fait d’elle une « freeter » (terme japonais qui désigne les jeunes gens sans emploi ou travaillant à temps partiel, à l’exception des femmes au foyer et des étudiants). Étudiante, elle ne l’est plus, mariée, elle ne l’est pas, et le temps a passé : elle a maintenant 36 ans. Elle habite seule et vit très simplement, satisfaite de sa situation.

L’auteure, elle-même employée dans ce type d’établissement, décrit le quotidien de la jeune femme, profondément investie dans son rôle de vendeuse. Elle a une vie sociale active et fréquente sa famille, mais les questions de ses amies (toutes mariées et femmes au foyer) et la pression familiale la poussent à faire un choix qui ne lui correspond pas, pour gagner en tranquillité.

À travers cette histoire simple et au fil d’une lecture limpide, l’auteure traite du sujet délicat de la place de chacun dans la société et au sein de la famille. Si l’héroïne est en décalage par rapport aux autres depuis son enfance, elle s’est rapidement adaptée pour en offrir l’image attendue. En cédant à la pression de la société, Keiko applique la règle japonaise qui met en lumière le collectif au détriment de l’individu. Mais est-elle vraiment prête à se désavouer pour disparaître dans un mouvement de masse bien-pensant ?

Prix Akutagawa 2016

Trouvez-le dans notre catalogue

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s